• Hélène

Mon ado ne lit pas/plus, c’est grave ?

Dernière mise à jour : 9 mars 2019

Pendant vos années d’adolescence, Jules Verne, A.J. Cronin puis Hugo et Balzac ont scandé vos dimanches de pluie et vos jours de vacances. Vous avez ensuite découvert Patrick Modiano, Daniel Pennac et Russel Banks en même temps que vos parents. Mais aujourd’hui, votre ado ne lit pas (ou plus).

Suggestions, avertissements, menaces… rien n’y fait ; vos Folio prennent la poussière sur leur table de nuit (dans le meilleur des cas). Est-ce grave ? Leurs capacités cognitives, leur orthographe, leurs aptitudes argumentatives sont-elles en danger ?


Qu’attendions-nous de la lecture que les activités de nos adolescents ne leur apportent pas ? En priorité, nous éprouvions un sentiment de liberté et d’évasion ; nous recherchions une porte vers le monde. Dans ce registre, séries et vidéos se sont substituées à nos romans-fleuves. L’accessibilité de ces récits vivants est bien plus forte, et leur attractivité plus en ligne avec notre société, tant ils se sont infiltrés dans les plus minces espaces de notre existence.


En dehors des films de cinéma et du théâtre (auxquels seule une minorité accédaient), les livres étaient pour la génération des parents d’aujourd’hui la seule source pour apprendre à raconter une histoire et à aiguiser le sens critique. Nos adolescents savent-ils encore structurer un récit et exprimer une opinion qualifiée ? Interrogeons-les avec bienveillance sur le synopsis de leur série préférée, et leurs qualités de scénaristes en herbe nous étonneront. Creusons sans jugement les arguments de leur sélection, et nous serons surpris de la profondeur de leurs arguments.


Reste que la forme du discours et les capacités cognitives sont plus durablement fixées par l’utilisation des médias écrits. Interrogeons-nous alors sur l’exemple que nous leur donnons au quotidien. Notre rapport à l’écrit, lu et rédigé, ne s’est-il pas émoussé ? Comment pourrions-nous réintroduire l’écrit dans le roman familial ? Récit de vacances à quatre, six, huit mains ? Soirée cadavres exquis pour changer du tarot ou de la partie de Wii ? Blog de chefs en herbe ou d’apprentis chimistes (attention danger) ?


En priorité, amusons-nous, car à défaut de faire lire Le Rouge et le Noir, au moins aurons-nous partagé de bons moments. Et derrière un adulte et adolescent qui écrivent se cachent souvent des lecteurs présents ou futurs.

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout